Removing supplementary materials from Montessori classrooms changed child outcomes / La suppression du matériel supplémentaire dans les salles de classe Montessori a modifié les résultats des enfants

Lillard, A. S., & Heise, M. J. (2016). Removing supplementary materials from Montessori classrooms changed child outcomes. Journal of Montessori ResearchLink to PDF

Abstract. Montessori classrooms vary in the degree to which they adhere to Maria Montessori’s model, including in the provision of materials. Specifically, some classrooms use only Montessori materials, whereas others supplement the Montessori materials with commercially available materials like puzzles and games. A prior study suggested such supplementation might explain observed differences across studies and classrooms (Lillard, 2012), but an experimental study is the best test of this possibility. Here we present such an experiment, with 52 children in three Montessori classrooms, all of which included supplementary materials at the start of the study. Non-Montessori materials were then removed from two of the classrooms, and all children were given six pretests as a baseline. Four months later, children were retested to see how much they had changed across that period. Children in the classrooms from which the non-Montessori materials were removed advanced significantly more in early reading and executive function and advanced to some degree more in early math than children in the other two classrooms. There were no differences across the classroom types in amount of change on the tests of vocabulary, social knowledge, or social problem-solving skills.

Keywords: cognitive development, executive function, reading, fidelity of implementation

(traduction automatique par Google Traduction)

Abstrait. Le degré d’adhésion au modèle de Maria Montessori varie selon les salles de classe, notamment en ce qui concerne la fourniture de matériel. Plus précisément, certaines salles de classe utilisent uniquement du matériel Montessori, tandis que d’autres complètent le matériel Montessori avec du matériel disponible dans le commerce, comme des puzzles et des jeux. Une étude antérieure avait suggéré qu’une telle supplémentation pourrait expliquer les différences observées entre les études et les salles de classe (Lillard, 2012), mais une étude expérimentale est le meilleur test de cette possibilité. Nous présentons ici une expérience de ce type, avec 52 enfants répartis dans trois salles de classe Montessori, qui comprenaient tous du matériel supplémentaire au début de l’étude. Les documents non Montessori ont ensuite été retirés de deux des salles de classe et six tests préalables ont été donnés à tous les enfants. Quatre mois plus tard, les enfants ont été retestés pour voir combien ils avaient changé au cours de cette période. Les enfants dans les salles de classe à partir desquelles les documents non Montessori ont été retirés ont beaucoup mieux progressé en début de lecture et dans les fonctions de direction et ont progressé davantage en mathématiques qu’au début de la maturité par rapport aux enfants des deux autres salles de classe. Il n’y avait aucune différence entre les types de classe en termes de quantité de changement dans les tests de vocabulaire, de connaissances sociales ou d’habiletés en résolution de problèmes sociaux. Mots-clés: développement cognitif, fonction exécutive, lecture, fidélité de la mise en œuvre

Ce contenu a été publié dans Heise M. J., Lillard Angelina S., avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.