Taggart J., Fukuda E., and Lillard, A. S., 2018, Children’s Preference for Real Activities: Even Stronger in the Montessori Children’s House, Journal of Montessori Research, Volume 4, Issue 2, pp. 1-9.

Keywords: children, Montessori, preschool, activities, preferences, pretend, real

Abstract: In the United States, children are often given the opportunity to engage in pretend activities; many believe this kind of play benefits children’s development (Haight & Miller, 1993; Haight, Masiello, Dickson, Huckeby, & Black, 1994; Parmar, Harkness, & Super, 2004; Roo-pnarine,  2010).  Recent research  has  shown,  though,  that  when  children  ages  4  to  6  are  given  a  choice to do the pretend or the real version of 9 different activities, they would prefer the real one (Taggart, Heise, & Lillard, 2018). The reasons children gave for preferring real activities often concerned their appreciation of the functionality; when children did prefer pretend activities, their reasons often cited being afraid of, not allowed to, or unable to do the real activity. Given that chil-dren in Montessori classrooms have more experience performing real, functional activities, in this study we asked if this preference for real activities is even stronger among children in Montessori schools. We also asked children to explain their preferences. The data are from 116 3- to 6-year-old children (M = 59.63 months, SD = 12.08 months; 68 female): 62 not in Montessori schools and 54 in Montessori schools. Children explained their preferences for pretend and real versions of 9 different activities. Children in Montessori schools preferred real activities even more than did children in other preschools, but all children explained their choices in similar ways. The implications of these results are discussed with regard to play in preschool classrooms.

Résumé

(traduction automatique par Google Traduction)

Mots-clés: enfants, Montessori, école maternelle, activités du monde réel, préférences, jeux de rôle

Résumé: Aux États-Unis, les enfants ont souvent la possibilité de se livrer à de fausses activités. beaucoup croient que ce type de jeu profite au développement des enfants (Haight et Miller, 1993; Haight, Masiello, Dickson, Huckeby et Black, 1994; Parmar, Harkness et Super, 2004; Roo-pnarine, 2010). Des recherches récentes ont cependant montré que, lorsque les enfants âgés de 4 à 6 ans avaient le choix de faire la simulation ou la version réelle de 9 activités différentes, ils préféraient la vraie (Taggart, Heise et Lillard, 2018). Les raisons invoquées par les enfants pour préférer les activités réelles concernaient souvent leur appréciation de la fonctionnalité. lorsque les enfants préféraient faire semblant d’activités, leurs raisons étaient souvent citées: peur des activités réelles, interdiction de les faire ou impossible. Étant donné que les enfants des classes Montessori ont plus d’expérience dans l’exercice d’activités réelles et fonctionnelles, nous avons demandé dans cette étude si cette préférence pour les activités réelles était encore plus forte chez les enfants des écoles Montessori. Nous avons également demandé aux enfants d’expliquer leurs préférences. Les données concernent 116 enfants âgés de 3 à 6 ans (M = 59,63 mois, DS = 12,08 mois; 68 filles): 62 ans dans les écoles Montessori et 54 ans dans les écoles Montessori. Les enfants ont expliqué leurs préférences pour les versions prétendue et réelle de 9 activités différentes. Les enfants des écoles Montessori préféraient encore plus les activités réelles que ceux des autres écoles maternelles, mais tous les enfants expliquaient leurs choix de la même manière. Les implications de ces résultats sont discutées en ce qui concerne le jeu dans les classes préscolaires.

Ce contenu a été publié dans Fukuda E., Lillard Angelina S., Taggart J., avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.