Gromko Joyce Eastlund, The development of scientific thought as a metaphor for educational practice, Educational Theory 45 (4):519-524 (1995)

 

Introduction

Racial, cultural, political, and socioeconomic diversity in public school classrooms is an accepted fact. In response to the need for pluralistic approaches in teaching diverse populations of school students, many institutions of higher education require students of teacher education to attend classes in which students are exposed to cultural traditions outside their own. This approach is based on the belief that exposure to other perspectives will broaden students’ concepts. However, as this paper will attempt to explain, mere observation of diversity does not necessarily result in conceptual change because value judgments generally accompany observations of diversity. What may happen, in fact, is that the observer may develop, or retain, the idea that an ideal type exists of which the variant is an aberrant or a deviant, thus increasing, or leaving intact, prejudice. Therefore, what is needed to value positively the observed diversity is not only, as one might think, arevisedvalue judgment, but a conceptual shift within the viewer. In this essay, I shall focus on the nature of the conceptual shift in scientific thinking from an essentialist to a populational interpretation of “species” in biology. I shall begin by tracing the history of the species concept in biology. In the struggle to determine species members, scientists discovered the need for conceptual and ideological shifts. I shall note the resistance that established conceptual frameworks created for the acknowledgment that diversity in biological populations is necessary and natural. Second, I shall discuss John Dewey’s application of populational thinking in his work. Dewey’s approach to classification will be used to suggest the need for a similar conceptual shift in educational practice. I shall go on to discuss the educational implications of such a shift.

Key words: scientific methods of inquiry, philosophy of education

Introduction

(traduction automatique par Google Traduction)

La diversité raciale, culturelle, politique et socioéconomique dans les classes des écoles publiques est un fait reconnu. En réponse à la nécessité d’approches pluralistes dans l’enseignement de diverses populations d’élèves, de nombreuses institutions d’enseignement supérieur exigent des étudiants de la formation des enseignants d’assister à des classes dans lesquelles les étudiants sont exposés à des traditions culturelles en dehors de leurs propres. Cette approche est basée sur la conviction que l’exposition à d’autres perspectives élargira les concepts des élèves. Cependant, comme le présent document tentera d’expliquer, la simple observation de la diversité n’entraîne pas nécessairement un changement conceptuel parce que les jugements de valeur accompagnent généralement les observations de diversité. Ce qui peut arriver, en effet, c’est que l’observateur peut développer ou retenir l’idée qu’un type idéal existe dont le variant est un aberrant ou un déviant, qui augmente ou laisse un préjugé intact. Par conséquent, ce qui est nécessaire pour valoriser positivement la diversité observée n’est pas seulement, comme on pourrait le penser, être considéré comme jugement de la valeur, mais comme un changement conceptuel au sein du spectateur. Dans cet essai, je me concentrerai sur la nature du changement conceptuel dans la pensée scientifique d’une interprétation essentialiste à une interprétation de la population des «espèces» en biologie. Je commencerai par tracer l’histoire du concept d’espèce en biologie. Dans la lutte pour déterminer les membres de l’espèce, les scientifiques ont découvert la nécessité de changements conceptuels et idéologiques. Je noterai la résistance qui a établi les cadres conceptuels créés pour la reconnaissance que la diversité dans les populations biologiques est nécessaire et naturelle. Deuxièmement, je vais discuter de l’application de John Dewey de la pensée populaire dans son travail. L’approche de Dewey à la classification sera utilisée pour suggérer la nécessité d’un changement conceptuel similaire dans la pratique éducative. Je continuerai à discuter des implications éducatives d’un tel changement.

Mots clés: méthodes d’enquête scientifiques, Philosophie de l’éducation

 

Ce contenu a été publié dans Gromko Joyce Eastlund, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire