Shankland, R., Genolini, C., França, L. R., Guelfi, J., & Ionescu, S. (2010). Student adjustment to higher education: The role of alternative educational pathways in coping with the demands of student life. Higher Education, 59(3), 353–366.

Abstract

The present longitudinal study measured student adjustment to higher education, comparing 50 participants from alternative schools (Steiner, Montessori, New Schools) with 80 students from the traditional school system. We hypothesized that students from alternative schools adapt better, because of greater perceived social support, academic self-efficacy, and task-oriented coping styles. Measures were taken during the last school year (baseline characteristics), and at the beginning of the first and last terms of the first year in higher education. The quality of adjustment was assessed through academic results, and physical and psychological well-being. The following instruments were used: the State-Trait Anxiety Inventory by Spielberger (1983), the 13-items Depression Inventory by Beck et al. (1961), the Coping Inventory for Stressful Situations by Endler and Parker (1990), and semi-directed interviews. Results show that students from alternative schools adjust better to higher education: they report less anxiety and depression symptoms, and show greater life satisfaction and academic achievement.

Keywords: Adjustment Alternative schools Anxiety Coping styles Depression Higher education

Résumé

(traduction automatique par Google Traduction)

L’étude longitudinale présente mesuré l’adaptation des étudiants à l’enseignement supérieur, en comparant 50 participants des écoles alternatives (Steiner, Montessori, nouvelles écoles) avec 80 élèves du système scolaire traditionnel. Nous avons supposé que les élèves des écoles alternatives adaptent mieux, en raison d’une plus grande soutien perçu social, scolaire auto-efficacité, et les styles d’adaptation axées sur les tâches. Des mesures ont été prises au cours de la dernière année scolaire (caractéristiques de base), et au début de la première et dernière termes de la première année de l’enseignement supérieur. La qualité de l’ajustement a été évaluée grâce à des résultats académiques, et le bien-être physique et psychologique. Les instruments suivants ont été utilisés: l’État-Trait Anxiety Inventory par Spielberger (1983), le 13-points Depression Inventory par Beck et al. (1961), l’inventaire d’adaptation pour les situations stressantes par Endler et Parker (1990), et des entrevues semi-dirigées. Les résultats montrent que les élèves des écoles alternatives adaptent mieux à l’enseignement supérieur: ils rapportent moins de symptômes d’anxiété et de dépression, et montrent une plus grande satisfaction de la vie et la réussite scolaire.

Mots-clés: ajustement, écoles alternatives, anxiété, styles d’adaptation, dépression, enseignement supérieur

WEB: http://link.springer.com/article/10.1007/s10734-009-9252-7

 

Ce contenu a été publié dans Genolini Christophe M., Guelfi Julien-Daniel, Ionescu Serban, Riou França Lionel, Shankland Rebecca, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire