An Investigation of the Expressive and Representational Drawing Development in National Curriculum, Steiner, and Montessori Schools.

Rose, S. E., Jolley, R. P., & Charman, A. (2012). An Investigation of the Expressive and Representational Drawing Development in National Curriculum, Steiner, and Montessori Schools. Psychology of Aesthetics Creativity and the Arts, 6(1), 83 – 95).

Abstract

Little is known about how children’s drawing ability may vary between different educational approaches. This study investigated the expressive and representational drawing ability of British National Curriculum, Steiner, and Montessori pupils aged 5 to 9 years old. Ability was measured from performance on specified drawing tasks. One hundred and 35 children participated, 45 from each educational establishment consisting of 15 from each of the three age groups, 5-, 7- and 9-year-olds. Participants completed three expressive drawings (depicting a happy, sad, and angry mood) and three representational drawings (observational drawing of a wooden mannequin, a house from memory and a free drawing). Results indicated that for expressive drawings Steiner pupils generally depicted more content themes, used formal properties more expressively, and produced higher quality expressive drawings than Montessori and National Curriculum pupils. Where there were differences between National Curriculum and Montessori pupils the Montessori children tended to do better than the National Curriculum pupils on these measures. Although representational drawing development varied in younger Steiner pupils compared to their National Curriculum and Montessori peers, no differences were observed among the oldest children attending the three schools. The positive relationship between expressive and representational drawing performance was the strongest in Steiner pupils. The results suggest the art program in Steiner education is more conducive to nurturing expressive drawing ability than those delivered in Montessori and National Curriculum education, with seemingly no disadvantage in representational drawing ability in the primary school years.

Keywords

Arts, drawing ability , primary school years

Résumé

On sait peu de choses sur la façon dont les capacités de dessin des enfants peuvent varier selon les différentes approches éducatives. Cette étude a examiné les capacités de dessin expressif et représentatif des élèves du British National Curriculum, Steiner et Montessori âgés de 5 à 9 ans. Les capacités ont été mesurées à partir des résultats obtenus lors de tâches de dessin spécifiques. Cent trente-cinq enfants ont participé à l’étude, soit 45 par établissement d’enseignement composé de 15 élèves de chacune des trois tranches d’âge, à savoir les 5, 7 et 9 ans. Les participants ont réalisé trois dessins expressifs (représentant une humeur heureuse, triste et colérique) et trois dessins figuratifs (dessin d’observation d’un mannequin en bois, d’une maison de mémoire et un dessin libre). Les résultats indiquent que pour les dessins expressifs, les élèves Steiner ont généralement représenté plus de thèmes de contenu, utilisé des propriétés formelles de manière plus expressive et produit des dessins expressifs de meilleure qualité que les élèves Montessori et du programme national. Lorsqu’il y avait des différences entre les élèves du programme national et les élèves Montessori, les enfants Montessori avaient tendance à obtenir de meilleurs résultats que les élèves du programme national pour ces mesures. Bien que le développement du dessin représentatif ait varié chez les jeunes élèves Steiner par rapport à leurs camarades du National Curriculum et Montessori, aucune différence n’a été observée chez les enfants les plus âgés fréquentant les trois écoles. La relation positive entre les performances en matière de dessin expressif et représentatif était la plus forte chez les élèves Steiner. Les résultats suggèrent que le programme artistique de l’enseignement Steiner est plus propice au développement des capacités de dessin expressif que ceux de l’enseignement Montessori et du National Curriculum, avec apparemment aucun désavantage dans les capacités de dessin figuratif pendant les années d’école primaire.

Mots-clés

Arts, aptitudes au dessin, école primaire

Publié dans Charman, A., Jolley, R. P., Rose, S. E. | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur An Investigation of the Expressive and Representational Drawing Development in National Curriculum, Steiner, and Montessori Schools.

The effect of Steiner, Montessori, and national curriculum education upon children’s pretence and creativity.

Kirkham, J. A., & Kidd, E. (2015). The effect of Steiner, Montessori, and national curriculum education upon children’s pretence and creativity. Journal of Creative Behavior, 51(1), 20-34. https://doi.org/10.1002/jocb.83

Abstract

Pretence and creativity are often regarded as ubiquitous characteristics of childhood, yet not all education systems value or promote these attributes to the same extent. Different pedagogies and practices are evident within the UK National Curriculum, Steiner and Montessori schools. In this study, 20 children participated from each of these school systems (N = 60, aged 6;10–8;11) completing the test of creative thinking—drawing production (TCT‐DP; K. K. Urban, & H. G. Jellen, 1996) and a pretend actions task (W. F. Overton & J. P. Jackson, 1973). Overall, Steiner pupils performed significantly higher on the TCT‐DP than both the Montessori and National Curriculum pupils who performed similarly. Steiner pupils also performed significantly better on the pretend actions task than the Montessori pupils, but no other significant differences were found. Overall, there was also a significant positive correlation between pretence and creativity in the current sample, supporting previous research suggesting that these skills are related (e.g., A.S. Kaugars & S. W. Russ, 2009; P. Y. Mullineaux & L. F. Dilalla, 2009).

Keywords

Pretence, creativity, education

Résumé

La prétention et la créativité sont souvent considérées comme des caractéristiques omniprésentes de l’enfance, mais tous les systèmes éducatifs ne valorisent pas ou ne promeuvent pas ces attributs dans la même mesure. Des pédagogies et des pratiques différentes sont évidentes au sein du programme national britannique, des écoles Steiner et Montessori. Dans cette étude, 20 enfants de chacun de ces systèmes scolaires (N = 60, âgés de 6;10-8;11 ans) ont participé à un test de production de dessins de pensée créative (TCT-DP ; K. K. Urban, & H. G. Jellen, 1996) et à une tâche de simulation d’actions (W. F. Overton & J. P. Jackson, 1973). Dans l’ensemble, les élèves de Steiner ont obtenu des résultats nettement supérieurs au TCT-DP que les élèves de Montessori et du National Curriculum qui ont obtenu des résultats similaires. Les élèves Steiner ont également obtenu de meilleurs résultats à la tâche de simulation d’actions que les élèves Montessori, mais aucune autre différence significative n’a été constatée. Dans l’ensemble, on a également constaté une corrélation positive significative entre la simulation et la créativité dans l’échantillon actuel, ce qui confirme les recherches antérieures suggérant que ces compétences sont liées (par exemple, A.S. Kaugars & S. W. Russ, 2009 ; P. Y. Mullineaux & L. F. Dilalla, 2009).

Mots-clés

Prétendre, créativité, education

Publié dans Kidd, E., Kirkham, J. A. | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur The effect of Steiner, Montessori, and national curriculum education upon children’s pretence and creativity.

The Montessori Model and Creativity.

Fleming, D. J., Culclasure, B. T., & Zhang, D. (2019). The Montessori Model and Creativity. Journal of Montessori Research, 5(2), 1–14. doi: 10.17161/jomr.v5i2.7695

Abstract

Prior research has demonstrated that the characteristics of school environments can impact the development of creativity in children. Thus, we explored the construct of creativity in the context of a Montessori environment. We used the Evaluation of Potential Creativity to measure creativity in children during one academic year. The study sample comprised 77 third-grade students at a Montessori public school in the southeastern United States and 71 demographically similar students at a traditional public school. Results show that Montessori students performed somewhat better on the Evaluation of Potential Creativity assessment than similar non-Montessori students did. Subgroup analyses indicate that male Montessori students demonstrated higher creativity than did male non- Montessori students. The findings of this study augment the body of research supporting creative development in Montessori children and suggest that researchers should continue to focus on the measurement of creativity in studies related to the efficacy of the Montessori model.

Keywords:

Montessori, creativity, creative potential, divergent thinking, convergent thinking, school choice

Résumé

Des recherches antérieures ont démontré que les caractéristiques de l’environnement scolaire peuvent avoir un impact sur le développement de la créativité des enfants. Ainsi, nous avons exploré la construction de la créativité dans le contexte d’un environnement Montessori. Nous avons utilisé l’évaluation de la créativité potentielle pour mesurer la créativité des enfants au cours d’une année scolaire. L’échantillon de l’étude comprenait 77 élèves de troisième année d’une école publique Montessori du sud-est des États-Unis et 71 élèves démographiquement similaires dans une école publique traditionnelle. Les résultats montrent que les élèves Montessori ont obtenu de meilleurs résultats à l’évaluation de la créativité potentielle que les élèves similaires non Montessori. Des analyses de sous-groupes indiquent que les élèves Montessori de sexe masculin ont fait preuve d’une plus grande créativité que les élèves non Montessori de sexe masculin. Les résultats de cette étude viennent compléter le corpus de recherche soutenant le développement créatif des enfants Montessori et suggèrent que les chercheurs devraient continuer à se concentrer sur la mesure de la créativité dans les études liées à l’efficacité du modèle Montessori.

Mots-clés :

Montessori, créativité, potentiel créatif, pensée divergente, pensée convergente, choix de l’école

Publié dans Fleming, D. J., Zhang, D. | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur The Montessori Model and Creativity.

Beyond executive functions, creativity skills benefit academic outcomes: Insights from Montessori education.

Denervaud, S., Knebel, J.-F., Hagmann, P., & Gentaz, E. (2019). Beyond executive functions, creativity skills benefit academic outcomes: Insights from Montessori education. PLOS One, 14(11). doi: 10.1371/journal.pone.0225319

Abstract

Studies have shown scholastic, creative, and social benefits of Montessori education, benefits that were hypothesized to result from better executive functioning on the part of those so educated. As these previous studies have not reported consistent outcomes supporting this idea, we therefore evaluated scholastic development in a cross-sectional study of kindergarten and elementary school-age students, with an emphasis on the three core executive measures of cognitive flexibility, working memory update, and selective attention (inhibition). Two hundred and one (201) children underwent a complete assessment: half of the participants were from Montessori settings, while the other half were controls from traditional schools. The results confirmed that Montessori participants outperformed peers from traditional schools both in academic outcomes and in creativity skills across age groups and in self-reported well-being at school at kindergarten age. No differences were found in global executive functions, except working memory. Moreover, a multiple mediations model revealed a significant impact of creative skills on academic outcomes influenced by the school experience. These results shed light on the possibly overestimated contribution of executive functions as the main contributor to scholastic success of Montessori students and call for further investigation. Here, we propose that Montessori school-age children benefit instead from a more balanced development stemming from self-directed creative execution.

Keywords : scholastic, creative, and social benefits of Montessori education, academic outcomes,  creativity skills,  well-being, kindergarten age

Résumé

Des études ont montré les avantages scolaires, créatifs et sociaux de l’éducation Montessori, avantages qui, selon les hypothèses, résulteraient d’un meilleur fonctionnement exécutif de la part de ceux qui ont reçu cette éducation. Comme ces études précédentes n’ont pas fait état de résultats cohérents étayant cette idée, nous avons donc évalué le développement scolaire dans une étude transversale portant sur des élèves de maternelle et d’école primaire, en mettant l’accent sur les trois mesures exécutives fondamentales que sont la flexibilité cognitive, la mise à jour de la mémoire de travail et l’attention sélective (inhibition). Deux cent un (201) enfants ont été soumis à une évaluation complète : la moitié des participants provenaient de milieux Montessori, tandis que l’autre moitié était des témoins issus d’écoles traditionnelles. Les résultats ont confirmé que les participants Montessori ont surpassé leurs pairs des écoles traditionnelles, tant en termes de résultats scolaires et de créativité dans toutes les tranches d’âge qu’en termes de bien-être autodéclaré à l’école à l’âge de la maternelle. Aucune différence n’a été constatée au niveau des fonctions exécutives globales, à l’exception de la mémoire de travail. En outre, un modèle de médiation multiple a révélé un impact significatif des compétences créatives sur les résultats scolaires influencés par l’expérience scolaire. Ces résultats mettent en lumière la contribution peut-être surestimée des fonctions exécutives en tant que principal facteur de réussite scolaire des élèves Montessori et appellent à une enquête plus approfondie. Ici, nous proposons que les enfants Montessori en âge scolaire bénéficient plutôt d’un développement plus équilibré découlant de l’exécution créative autodirigée.

Mots clés : avantages scolaires, créatifs et sociaux de l’éducation Montessori, résultats scolaires, compétences en matière de créativité, bien-être, âge de la maternelle

Publié dans Denervaud Solange, Gentaz Edouard, Hagmann, P., Knebel, J.-F. | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Beyond executive functions, creativity skills benefit academic outcomes: Insights from Montessori education.

The Effects of Environment on Children’s Executive Function: A Study of Three Private Schools.

Bagby, J., Barnard-Brak, L., Sulak, T., Jones, N., & Walter, M. (2012). The Effects of Environment on Children’s Executive Function: A Study of Three Private Schools. Journal of Research in Childhood Education, 26(4), 418–426. doi: https://doi.org/10.1080/02568543.2012.711431

Abstract

The purpose of this study was to examine the executive function of 4th- to 6th-grade students in three distinctively different private school environments: a Montessori school, a classical school, and a Catholic school. Using the Behavior Rating Inventory of Executive Function, parent-teacher dyads rated the executive function of 112 students. Results indicated differences in executive function ratings according to school environment, as well as by the source of the rating, with parents tending to rate their children higher as compared to the teacher ratings.

Keywords: executive functionelementary educationcurriculumschool environment

Résumé

L’objectif de cette étude était d’examiner la fonction exécutive des élèves de la 4e à la 6e année dans trois environnements d’écoles privées distinctement différents : une école Montessori, une école classique et une école catholique. En utilisant l’Inventaire des Comportements de la Fonction Exécutive, les dyades parents-professeurs ont évalué la fonction exécutive de 112 élèves. Les résultats ont révélé des différences dans l’évaluation de la fonction exécutive en fonction de l’environnement scolaire, ainsi que de la source de l’évaluation, les parents ayant tendance à attribuer une note plus élevée à leurs enfants par rapport à l’évaluation des enseignants.

Mots clés : fonction exécutive, enseignement primaire, programme d’études, environnement scolaire

Publié dans Bagby, J., Barnard-Brak, L., Jones, N., Sulak, T., Walter, M. | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur The Effects of Environment on Children’s Executive Function: A Study of Three Private Schools.

Cognitive Performance in Montessori and Nursery School Children.

Dreyer, A. S., & Rigler, D. (1969). Cognitive Performance in Montessori and Nursery School Children. The Journal of Educational Research, 62(9), 411–416. doi: 10.1080/00220671.1969.10883885

Abstract

Measured cognitive performance in 14 pairs of children, matched in social class, CA, sex, and IQ, selected from a Montessori and from a « traditional » nursery school. No differences were found between the parents in these schools on measures of social and parental attitudes and behavior, e.g., achievement orientation, traditional family ideology, dogmatism, anomie, parental control behavior, or task oriented vs. person oriented values. The nursery school Ss were significantly more creative on a measure of nonverbal creativity, were more socially oriented, and less task oriented than the Montessori Ss. Style of approach to tests was felt to be a critical outcome of the 2 educational environments. The Montessori Ss used significantly more physical characteristics to describe commonplace objects, whereas significantly more functional terms were used by the nursery school Ss in their descriptions. Montessori Ss’ drawings had people present significantly less often and geometric forms significantly more often than the nursery school Ss’ drawings.

Keywords: nonverbal creativity, nursery school

Résumé

Mesure des performances cognitives de 14 paires d’enfants, appariés par classe sociale, CA, sexe et QI, sélectionnés dans une école Montessori et une école maternelle « traditionnelle ». Aucune différence n’a été constatée entre les parents de ces écoles en ce qui concerne les mesures des attitudes et des comportements sociaux et parentaux, par exemple l’orientation vers la réussite, l’idéologie familiale traditionnelle, le dogmatisme, l’anomie, le comportement de contrôle parental ou les valeurs axées sur les tâches par rapport à celles axées sur la personne. Les S des écoles maternelles étaient nettement plus créatives sur le plan de la créativité non verbale, étaient plus orientées vers la société et moins orientées vers les tâches que les S de Montessori. Le style d’approche des tests a été considéré comme un résultat essentiel des deux environnements éducatifs. Les S Montessori utilisent beaucoup plus de caractéristiques physiques pour décrire des objets banals, alors que les S de la maternelle utilisent des termes plus fonctionnels dans leurs descriptions. Les dessins des S de Montessori présentaient des personnes beaucoup moins souvent et des formes géométriques beaucoup plus souvent que les dessins des S de l’école maternelle.

Mots clés : créativité non verbale, école maternelle

Publié dans Dreyer, A. S., Rigler, D. | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Cognitive Performance in Montessori and Nursery School Children.

Cognitive Control at Age 3: Evaluating Executive Functions in an Equitable Montessori Preschool.

Phillips-Silver, J., & Daza, M. T. (2018). Cognitive Control at Age 3: Evaluating Executive Functions in an Equitable Montessori Preschool. Frontiers in Education, 3, 106. https://doi.org/10.3389/feduc.2018.00106

Abstract

The study examines whether elementary school students in Taiwan who had received Montessori education achieved significantly higher scores on tests of language arts, math, and social studies than students who attended non-Montessori elementary programs. One hundred ninety six children in first, second, and third grade participated in the study. Children’s scores were measured by Elementary School Language Ability Achievement Test (ESLAAT), Elementary School Math Ability Achievement Test (ESMAAT), and Social Studies Ability Achievement Test (SSAAT). One-way multivariate analysis of variance (MANOVA) showed that students who had Montessori experience had a significantly higher score in language arts in all three grade levels. In math, first grade students scored higher but not second and third grade students. However, in social studies, students who had received Montessori education did not score significantly higher than the non-Montessori students. There was also no significant difference between the number of years spent in Montessori programs and students’ language arts, math, and social studies test scores in first, second, and third grade.

Keywords : multivariate analysis, anguage arts, math, and social studies

Résumé

Cette étude examine si des élèves taïwanais de l’école primaire qui ont reçu une formation montessorienne ont des résultats significativement supérieurs à des tests de langue, de mathématiques et de sciences sociales à ceux d’élèves de programmes primaires non montessorien. Cent quatre-vingt-seize enfants de première, deuxième et troisième années ont participé à cette étude. Les résultats des élèves ont été mesurés par l’Elementary School Language Ability Achievement Test (ESLAAT), l’Elementary School Math Ability Achievement Test (ESMAAT) et le Social Studies Ability Achievement Test (SSAAT). Une analyse de variance unidirectionnelle multi variée (MANOVA) montre que les élèves formés selon la méthode Montessori ont des résultats significativement supérieurs en langue aux trois niveaux scolaires. En mathématiques, les élèves de première année ont des résultats supérieurs, mais pas ceux de deuxième et troisième année. Cependant, en sciences sociales, les élèves formés selon la méthode Montessori n’ont pas de résultats significativement supérieurs à ceux des élèves non-Montessori. De plus, il n’y a pas de différence significative entre le nombre d’années en programme Montessori et les résultats des tests en langue, mathématiques et sciences sociales, en première, deuxième et troisième année.

Mots clés : analyse multivariée, arts du langage, mathématiques, études sociales

Publié dans Daza, M. T., Phillips-Silver, J. | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Cognitive Control at Age 3: Evaluating Executive Functions in an Equitable Montessori Preschool.

Do children in Montessori schools perform better in the achievement test? A Taiwanese perspective.

Peng, H. H. (2014). Do children in Montessori schools perform better in the achievement test? A Taiwanese perspective. International Journal of Early Childhood, 46(2), 299-311.

Abstract

The study examines whether elementary school students in Taiwan who had received Montessori education achieved significantly higher scores on tests of language arts, math, and social studies than students who attended non-Montessori elementary programs. One hundred ninety six children in first, second, and third grade participated in the study. Children’s scores were measured by Elementary School Language Ability Achievement Test (ESLAAT), Elementary School Math Ability Achievement Test (ESMAAT), and Social Studies Ability Achievement Test (SSAAT). One-way multivariate analysis of variance (MANOVA) showed that students who had Montessori experience had a significantly higher score in language arts in all three grade levels. In math, first grade students scored higher but not second and third grade students. However, in social studies, students who had received Montessori education did not score significantly higher than the non-Montessori students. There was also no significant difference between the number of years spent in Montessori programs and students’ language arts, math, and social studies test scores in first, second, and third grade.

Descriptors: Foreign Countries, Elementary School Students, Montessori Method, Scores, Language Arts, Mathematics Achievement, Social Studies, Academic Achievement, Comparative Analysis, Grade 1, Grade 2, Grade 3, Statistical Analysis, Age Differences, Achievement Tests, Multivariate Analysis

Résumé

Cette étude examine si des élèves taïwanais de l’école primaire qui ont reçu une formation montessorienne ont des résultats significativement supérieurs à des tests de langue, de mathématiques et de sciences sociales à ceux d’élèves de programmes primaires non montessorien. Cent quatre-vingt-seize enfants de première, deuxième et troisième années ont participé à cette étude. Les résultats des élèves ont été mesurés par l’Elementary School Language Ability Achievement Test (ESLAAT), l’Elementary School Math Ability Achievement Test (ESMAAT) et le Social Studies Ability Achievement Test (SSAAT). Une analyse de variance unidirectionnelle multi variée (MANOVA) montre que les élèves formés selon la méthode Montessori ont des résultats significativement supérieurs en langue aux trois niveaux scolaires. En mathématiques, les élèves de première année ont des résultats supérieurs, mais pas ceux de deuxième et troisième année. Cependant, en sciences sociales, les élèves formés selon la méthode Montessori n’ont pas de résultats significativement supérieurs à ceux des élèves non-Montessori. De plus, il n’y a pas de différence significative entre le nombre d’années en programme Montessori et les résultats des tests en langue, mathématiques et sciences sociales, en première, deuxième et troisième année.

Descripteurs : Pays étrangers, élèves de l’école primaire, méthode Montessori, notes, arts du langage, résultats en mathématiques, études sociales, résultats scolaires, analyse comparative, première année, deuxième année, troisième année, analyse statistique, différences d’âge, tests de rendement, analyse multivariée

Publié dans Peng, H. H. | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Do children in Montessori schools perform better in the achievement test? A Taiwanese perspective.

Systematic phonics instruction helps students learn to read: Evidence from the National Reading Panel’s meta-analysis.

Ehri, L. C., Nunes, S. R., Stahl, S. A., & Willows, D. M. (2001). Systematic phonics instruction helps students learn to read: Evidence from the National Reading Panel’s meta-analysis. Review of Educational Research, 71(3), 393-447.

Abstract

A quantitative meta-analysis evaluating the effects of systematic phonics instruction compared to unsystematic or no-phonics instruction on learning to read was conducted using 66 treatment-control comparisons derived from 38 experiments. The overall effect of phonics instruction on reading was moderate, d = 0.41. Effects persisted after instruction ended. Effects were larger when phonics instruction began early (d = 0.55) than after first grade (d = 0.27). Phonics benefited decoding, word reading, text comprehension, and spelling in many readers. Phonics helped low and middle SES readers, younger students at risk for reading disability (RD), and older students with RD, but it did not help low achieving readers that included students with cognitive limitations. Synthetic phonics and larger-unit systematic phonics programs produced a similar advantage in reading. Delivering instruction to small groups and classes was not less effective than tutoring. Systematic phonics instruction helped children learn to read better than all forms of control group instruction, including whole language. In sum, systematic phonics instruction proved effective and should be implemented as part of literacy programs to teach beginning reading as well as to prevent and remediate reading difficulties.

Keywords : systematic phonics instruction, literacy, reading, quantitative meta-analysis

Résumé

Une méta-analyse quantitative évaluant les effets de l’enseignement phonétique systématique par rapport à l’enseignement non systématique ou non phonétique sur l’apprentissage de la lecture a été réalisée à l’aide de 66 comparaisons de traitement et de contrôle dérivées de 38 expériences. L’effet global de l’enseignement de la méthode phonétique sur la lecture était modéré, d = 0,41. Les effets ont persisté après la fin de l’enseignement. Les effets étaient plus importants lorsque l’enseignement de la méthode phonétique commençait tôt (d = 0,55) qu’après la première année (d = 0,27). La méthode phonétique a eu des effets positifs sur le décodage, la lecture des mots, la compréhension des textes et l’orthographe chez de nombreux lecteurs. La méthode phonétique a aidé les lecteurs de statut socioéconomique faible et moyen, les jeunes élèves à risque de déficience de lecture et les élèves plus âgés atteints de déficience de lecture, mais elle n’a pas aidé les lecteurs ayant de faibles résultats, notamment les élèves ayant des limitations cognitives. Les programmes de phonétique synthétique et de phonétique systématique à plus grande échelle ont produit un avantage similaire en matière de lecture. L’enseignement dispensé à de petits groupes et à des classes n’est pas moins efficace que le tutorat. L’enseignement de la méthode phonétique systématique a aidé les enfants à apprendre à lire mieux que toutes les formes d’enseignement du groupe témoin, y compris la langue entière. En résumé, l’enseignement phonétique systématique s’est avéré efficace et devrait être mis en œuvre dans le cadre des programmes d’alphabétisation pour enseigner les premières lectures ainsi que pour prévenir et remédier aux difficultés de lecture.

Mots clés : enseignement phonétique systématique, alphabétisation, lecture, méta-analyse quantitative

Publié dans Ehri, L. C., Nunes, S. R., Stahl, S. A., Willows, D. M. | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Systematic phonics instruction helps students learn to read: Evidence from the National Reading Panel’s meta-analysis.

Grounding the symbols for place value: evidence from training and long-term exposure to Base-10 models.

Mix, K.S., Smith, L.B.,  Stockton, J.D., Cheng, Y. & Barterian, J.A. (2017). Grounding the symbols for place value: evidence from training and long-term exposure to Base-10 models. Journal of Cognition and Development, 18(1): 129-151. Mix, K.S. Mix, K.S., Smith, L.B.,  Stockton, J.D., Cheng, Y. & Barterian, J.A. (2017). Grounding the symbols for place value: evidence from training and long-term exposure to Base-10 models. Journal of Cognition and Development, 18(1): 129-151.

Abstract

Two experiments examined whether concrete models support place value learning. In Experiment 1(N= 149), 7-year-olds were trained with either a) symbols alone or b) symbols and base-10 blocks.Children in both groups showed significant growth overall, but there were specific effects favoringone training type over another. Symbols-only training led to higher scores on a number lineestimation task and was particularly effective among high-ability students, whereas blocks trainingled to better understanding of base-10 structure and was particularly effective among low-abilitylearners. In Experiment 2 (N= 68), Montessori students, for whom concrete models play a major rolein mathematics instruction, also demonstrated better understanding of base-10 structure than did theirmatched peers enrolled in mainstream elementary schools.

Keywords : place value learning, mathematics, elementary, base-10 structure

Résumé

Deux expériences ont examiné si des modèles concrets favorisent l’apprentissage des valeurs de place. Dans l’expérience 1 (N= 149), des enfants de 7 ans ont été formés soit a) avec des symboles seuls, soit b) avec des symboles et des blocs de base 10. Les enfants des deux groupes ont montré une croissance significative dans l’ensemble, mais des effets spécifiques ont favorisé un type de formation par rapport à un autre. L’entraînement avec des symboles seuls a conduit à des scores plus élevés sur une tâche d’estimation de la ligne des nombres et a été particulièrement efficace chez les élèves à haut niveau de capacité, tandis que l’entraînement avec des blocs a permis une meilleure compréhension de la structure de la base 10 et a été particulièrement efficace chez les élèves à faible niveau de capacité. Dans l’expérience 2 (N= 68), les élèves Montessori, pour qui les modèles concrets jouent un rôle majeur dans l’enseignement des mathématiques, ont également démontré une meilleure compréhension de la structure de la base 10 que leurs camarades de classe inscrits dans des écoles primaires classiques.

Mots clés : apprentissage des valeurs de place, mathématiques, école élémentaire, structure de la base 10

Publié dans Barterian, J.A., Cheng, Y., Mix, K.S., Smith, L.B. | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Grounding the symbols for place value: evidence from training and long-term exposure to Base-10 models.